Parcs Nationaux Canadiens Sur les ondes

Parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton

Parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton

Bonjour aux radioamateurs du monde et bienvenue sur notre site. Nous aimerions vous encourager à participer à activer les parcs nationaux et les sites historiques gérés par Parcs Canada. Ce projet est le fruit d’un petit groupe de radioamateurs de la région de Halifax, en Nouvelle-Écosse. Nous sommes tous des bénévoles et nous avons un budget de 0,00$ pour que tout cela se produise.

Avec le soutien de Radio Amateurs du Canada (RAC) et de Parcs Canada, nous encourageons les radioamateurs à activer les parcs nationaux et les lieux historiques énumérés ailleurs sur ce site. Il est également très important d’avoir des radioamateurs du monde à la poursuite de contacts avec ces opérateurs aventureux en opérant dans ces parcs.

Nous vous encourageons à envisager des vacances dans l’un des beaux parcs du Canada et à visiter les lieux historiques, car le Canada est béni par une magnifique diversité d’unités gérées par Parcs Canada.

«Parcs Canada est fier d’appuyer le projet Parcs nationaux sur l’air 2019 du Canada, organisé par des opérateurs de radio amateur au Canada.»

Parcs Canada

Nouvelles ...

Dans L’actualité, TCA mai / juin

L’événement «Les parcs nationaux canadiens en ondes» a été présenté dans l’édition de mai / juin du magazine «The Canadian Amateur».

Lire la suite ›

1 000 Fichiers journaux!

Le site Web du CNPOTA a franchi une étape décisive le 12 mai avec plus de 1 000 fichiers journaux téléchargés avec succès sur le site. Le site peut accepter les fichiers au format Cabrillo ou ADIF. Cependant, à ce jour, la grande majorité des fichiers ont été téléchargés au format ADIF.

Voici quelques-uns des programmes de journalisation utilisés par les participants:

Lire la suite ›

Demande de Parcs Canada

Parcs Canada nous a demandé de rappeler aux activateurs qu ‘«ils doivent fonctionner de manière indépendante. Parcs Canada ne peut fournir aucune source d’énergie à leurs équipements ni leur permettre d’interpréter de manière formelle sur l’un de leurs sites ».

Parcs Canada a déjà reçu ce genre de demande.